Memorias Dum Expeditionario a FRANÇA, Humberto D’ALMEIDA, 1917-18.

‹ Return to Devenir Français en 1927 – Mariages Franco-Portugais

Humberto d’ALMEIDA, soldat portugais – Souvenirs d’une expédition en France – 2è brigade d’infanterie – 1917-1918. Ses rencontres françaises mentionnées dans ses mémoires à la suite, dont la douce Maria DESCHILDRE.
Article associé : https://memoiredhistoires.com/2018/03/16/devenir-francais-apres-la-grande-guerre/
Un extrait, traduit du site de l’université de Porto (lien sur l’image):
« En mai 1916, il a été convoqué à l’École des officiers militaires et a été mobilisé pour rejoindre le Corps Expéditionnaire Portugais (CEP) pendant la Première Guerre mondiale. Entre 1917 et 1918, il était en France, 2e brigade d’infanterie et servait d’officier de liaison à l’armée britannique. »

En début d’année j’ai entamé la traduction, des mémoires d’un soldat portugais en France en 1917-1918, Humberto de ALMEIDA (H. Augusto d’ALMEIDA sur son bulletin individuel militaire, 2ème brigade d’infanterie), certainement connu de tous ceux qui cherchent leurs ancêtres portugais, ou leur parcours dans le Pas-de-Calais essentiellement. Journal en ligne sur le site de la Bibliothèque Numérique de Lisbonne , il cite les lieux traversés ou occupés par les soldats portugais. (https://memoiredhistoires.com/2018/03/16/devenir-francais-apres-la-grande-guerre/grange-verte-1917-rouge-croix-richebourg-localisation-m-27-d-5-2/)
Initialement intéressée par les patronymes cités et les noms de familles côtoyées, dont familles alliées, l’une écrit GUYQUIERES, possible GUAQUIER à Estaires, famille de mon arrière-grand-mère, je vous livre à la suite quelques noms français rencontrés. La connaissance des patronymes locaux m’a interpellé, je vous en cite quelques-uns :
Région Erny St Julien : CAPPE « une nuit au Château du Maire CAPPE Baillone, dont trois fils à la guerre ».
DELCROIX « Une nuit chez Mme DELCROIX, une femme bonne et généreuse, avec une belle « petite blonde » Melle Armande, qui le distrayait », LAPOUILLE Louise, célibataire
Région Vieille Chapelle : DESCHILDRE, HEUGUE, PERCHE « demoiselles Victorine et Hortense (dont la mère était morte), évacuées de Richebourg l’Avoué, COURCOL (écrit Curcolle)
Région Estaires : GUAQUIER
Et bien d’autres… A Suivre…

Propos d’Humberto de ALMEIDA :
« Parmi les femmes françaises rencontrées pendant les deux années que j’ai passées dans votre pays, celle dont je garde le plus doux souvenir est Maria DESCHILDRE ». Mise en forme de quelques traductions des mémoires:
« La famille DESCHILDRE résidait à huit maisons, Vieille Chapelle, endroit qu’il était incapable de déterminer après-guerre, disparu sous les ruines… Omer DESCHILDRE, le propriétaire, était un vieil homme, mais toujours plein de vie. Le dimanche il se présentait comme un riche bourgeois ; mais la semaine domestique pour ajouter quelques francs à sa fortune, déjà assez grande. Son épouse Marie (DEBAQUE) était une vieille dame. » Les recensements de 1906 précisent effectivement qu’il y avait 3 ouvriers agricoles et une servante dans les détails du foyer. La douce Maria est née en 1890. La belle relation établie entre Maria et Humberto est à consulter en ligne …

Autres sources : Archives départementales du Pas-de-Calais, Geopatronyme.com, Archives Historiques Militaires portugaises.
Merci à Pedro Marquês de SOUSA, d’avoir présenté une photo de lui soldat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :