Couple franco-portugais 1919

‹ Return to Devenir Français en 1927 – Mariages Franco-Portugais

Famille franco-portugaise du soldat TOSTAO, vers 1919, peut-être région d’Aire-sur-la-Lys, Pas-de-Calais. Collection privée de Mr TRINEL que je remercie.
Article associé : https://memoiredhistoires.com/2018/03/16/devenir-francais-apres-la-grande-guerre/

Témoignages de son petit-fils : « Avant la guerre, M J TOSTAO est instituteur au Portugal. Militaire en France en 1917, il y reste sans jamais renier son pays. Il ne profite pas de la possibilité de devenir Français, il reste fidèle à son Roi « le ré » comme il dit. Il reste en France jusqu’à sa mort en 1980. Il retourne souvent en vacances au Portugal où il a un frère. Il sera boulanger, charpentier (chantier de l’église de Neuve-Chapelle) puis ferrailleur, récupérateur de métaux d’abord représentant pour CIBIE puis à son compte. Ni son grade ni la date de fin de son obligation militaire sont connus, sa femme disait : « venu en France en 1917 sur son grand cheval blanc se battre aux côtés des Français. »
Quelles belles vacances sur le tas de ferrailles ! Les tournées dans les villages, dans la C4 modifiée en plateau, pour acheter les métaux, les chiffons et les peaux de lapins en criant: « peau de zibo, peau, peau ». »
Photo communiquée avec l’accord du petit-fils que je remercie pour ce témoignage.

Une erreur, dans l’état civil d’une commune de la région d’Aire-sur-La-Lys, fait naître une fille en 1918, non sous le nom de la mère comme il est d’usage avant mariage, mais sous le prénom du père portugais transformé en patronyme. L’acte de naissance est à consulter pour vérifier l’absence du père et donc l’impossibilité de justifier son identité.
Néanmoins, la fillette est reconnue par le père 5 ans plus tard, toujours sous le patronyme erroné, celui-ci n’est pas marié.
10 ans après la naissance de la fillette, le couple portugo-français se marie dans la région de Neuve-Chapelle Pas-de-Calais. L’épouse déclare conserver la nationalité française, l’époux conserve son patronyme erroné. L’acte de décès du père est à consulter également.
A noter : en 1922, il est témoin au mariage d’un soldat portugais à La Gorgue Nord et signe clairement TOSTAO, son patronyme de naissance et non le patronyme emprunté sa vie durant.

Sources : Archives privées et état civil.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :