Mariages Franco-Américains

When American soldier comes home married! Mariages Franco-américains 1GM.

La plupart des Soldats Britanniques, qui ont rencontré et épousé en France leur Dulcinée, sont retournés en Angleterre.

Il en est de même pour les Soldats de la Force Expéditionnaire Américaine. Quelques-uns posent le pied, au retour de la Grande Guerre, sur le sol de New-York accompagnés de bien belle manière !

C’est ici l’histoire d’un Mariage Interallié dans la commune où est née ma grand-mère maternelle.

Hélène LECLERCQ est née à Lillers en octobre 1899.

Son père Eugène est alors marchand de rouenneries (négociant en tissus), domicilié à La Gorgue, sa mère est Louise COUPIN.

[Rouennerie : Toile en laine ou en coton, d’abord fabriquée à Rouen, où dominent des couleurs comme le rose, le violet et le rouge et dont les dessins ou les reliefs résultent de la disposition des fils teints avant le tissage. (Définition CNRTL)]

Les parents LECLERCQ – COUPIN sont domiciliés à La Gorgue, où ils se sont mariés en octobre 1896, rue de la Meuse au Recensement de 1906 et lors du mariage d’Hélène en juin 1919.

Mariage Interallié 1GM

Mariage soldat américain – française – 1919 – La Gorgue – Nord – Source AD59

Celle-ci épouse donc à La Gorgue un soldat, sergent de la Force Expéditionnaire Américaine, Frederic Hill PUGH, né dans le Tennessee en avril 1893.

Soldat américain, son épouse française, sa fille, 1GM

Frederic Hill PUGH avec sa femme Hélène et sa fille Jeanette, lors d’une demande de passeport, pour visiter la famille française en décembre 1921. Source Ancestry.

Après-guerre, le soldat passe dans l’armée de réserve et le couple Helen et Fred PUGH retourne aux Etats-Unis, où la petite Janet naît dans le Kentucky en février 1920.

Le couple aura d’autres enfants, qu’on retrouve dans les recensements en 1940.

Frederic Hill PUGH est rayé de l’U.S. armée en 1970.

Une demande de passeport, pour visiter la famille française est demandée en décembre 1921. Ils y resteront jusqu’en mars 1922, un bateau les ramène du port de Boulogne-sur-Mer au port de New-York le 1er avril 1922. Leur nom figure sur une liste de passagers d’Ellis Island.

Fred PUGH sera boulanger. Décès respectifs du couple en 1970 et 1979, sépultures en Floride.

  • Des questions persistent néanmoins : où et comment se sont rencontrés le soldat PUGH et Hélène ? Les soldats américains se sont battus non loin de La Gorgue, en flandres française et belge. Il me manque son Régiment d’affectation, faisait-il partie de la section sanitaire américaine ? Se sont-ils rencontrés à Ypres, ville textile, en raison du métier du papa d’Hélène ? Réponses un jour peut-être…

 

Soldat américain, son épouse française et sa fille, 1GM

Le soldat américain William LEWIS, sa femme, sa fille, de retour aux Etats-Unis. (Source Archives Nationales U.S. 165-WW-74E-010

 

Madame LEWIS est une des 20 jeunes femmes françaises, rencontrées et mariées en France.

Elles ont suivi leur « American Soldier » et débarqué à New-York après-guerre.

 

Sources: Familysearch, Ancestry, AD59 et AD62.

Merci à Heather Johnson pour son aide.

Tagged with: ,
Publié dans Histoires du Nord 14-18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories
Follow Mémoire d'histoires on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :