Le mariage du soldat britannique WALKER en France.

‹ Return to Mariages Franco-Britanniques

– Yours affectionnaly, Nat. Germaine, April 1922 – Nord.
Une histoire d’amour, d’un jeune soldat britannique en France, qui finit bien !

Nathaniel WALKER s’engage à 17 ans, le 19 août 1914 en trichant sur son âge (Il faut avoir 18 ans pour s’engager). Cette guerre doit durer 15 jours… Son régiment est le King’s Royal Rifle Corps. Il est démobilisé le 19 janvier 1920 avec le grade de sergent instructeur, dans ce qui serait aujourd’hui les communications.
Il rencontre Germaine BEHAEGHEL à la fin des hostilités, à Méteren. Les parents de Germaine tiennent un « café » où les soldats peuvent manger et acheter de la bière, c’est ainsi que Nathaniel rencontre sa dulcinée, fille ainée de la famille et qui sert en salle. Le texte au bas de la photo de mariage dit «Yours affectionnaly, Nat. Germaine, April 1922 ». Meteren, Nord, France.
Nathaniel est fait prisonnier par les Allemands, au cours de la 2ème guerre mondiale, envoyé en camp en Silésie puis finalement échangé avec des prisonniers allemands un peu avant la fin de la guerre. Il s’engage à nouveau dans l’armée britannique, participe aux opérations de démilitarisation de l’Allemagne puis part un temps à Damas.
Une histoire familiale qui se poursuit dans les villes d’Armentières et Saint-Omer, communiquée avec l’accord de la famille WALKER, que je remercie.

Sources: Etat civil, Ancestry, photos familiales.

Article associé : https://memoiredhistoires.com/2017/10/25/aux-coeurs-de-la-grande-guerre/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :