Montreuil-sur-Mer 1GM

Position stratégique et « au vert »! L’engagement anglais à l’arrière.

Le centenaire de la grande guerre m’a fait m’intéresser à l’arrière du front du Nord-Pas-de-Calais.

Lors des journées du patrimoine 2015, l’histoire du cimetière militaire britannique d’Etaples (62) était très intéressante, quelques photos à ce lien, …aussi des femmes-jardiniers: Cimetière Etaples.

Femme-jardinier (WAAC), Etaples (62)

Ressource © IWM (Q 8028), femme-jardinier, armée auxiliaire britannique de femmes, Etaples (62) .

Lors des journées des sites fortifiés 2016, la citadelle de Montreuil-sur-Mer a rappelé son histoire et l’engagement des Anglais à l’arrière du front lors de la 1GM.  Quelques photos à ce lien. Pendant la grande guerre, les casemates de la citadelle ont abrité le poste de communication du Grand Quartier Général Britannique.

Le roi George V, le président Poincaré, le Maréchal Douglas Haig

Au château de Beaurepaire (62) , source © IWM (Q 9205), roi George V, président Poincaré, Maréchal Douglas Haig, (de droite à gauche), août 1918

Position stratégique pour Montreuil et musée de guerre pour Hesdin, photos site BDIC.

Avec l’aide des documents de la BDIC, IWM, ma mémoire…, j’ai retrouvé un lieu longtemps admiré sans connaître ce qui se cachait derrière les murs…sur la route Montreuil – Campagne-les-Hesdin, à Saint-Nicolas, hameau de Beaumerie-Saint-Martin.

Il s’agit du château de Beaurepaire, aujourd’hui propriété privée. Il a été la résidence du Maréchal Douglas HAIG, qui avait établi son haut quartier général britannique à Montreuil-sur-Mer, du printemps 1916 au printemps 1919.

Château de Beaurepaire, résidence Douglas HAIG

Château de Beaurepaire, résidence Douglas HAIG, les extérieurs, © IWM (Q 10944) 1918, © IWM (Q 3645) 1919

Le Souvenir français a installé une plaque souvenir à l’entrée du parc, le château n’est pas visible de la route.

Château de Beaurepaire Saint Nicolas

Château de Beaurepaire, hameau de Saint Nicolas, Beaumerie-Saint-Martin

En mai 1920, un professeur adjoint de Montreuil-sur-Mer raconte le « territoire occupé par les armées françaises et alliées » (Source BDIC) :

« En août 1914, quelques brigades de gendarmerie repliées sont logées à l’école pre supérieure (école militaire préparatoire ?), puis une compagnie de territoriaux pour le contrôle des communications. En 1915, l’école militaire est transformée en hôpital pour les Indiens. En fin d’année scolaire 1915, les vacances sont avancées de quelques jours pour laisser l’école à des territoriaux qui partirent fin septembre. A partir de mars 1916, la mission militaire frse (française ?) attachée au grand quartier britannique s’installa à Montreuil jusque mars 1919. Pas de bataille, de nombreuses visites d’avions boches, 2 bombardements, 4 victimes militaires. Familiarités réciproques, des soldats alliés et des enfants. »

Beaumerie 1918, soldats britanniques

Source © IWM (Q 9941), Beaumerie (62), 1918, soldats avec chien, lapins…

Beaumerie (62)  1918, au quartier général britannique

Source © IWM (Q 9942), Beaumerie près de Montreuil-sur-Mer, 1918, soldats du quartier général britannique, avec chien, chat, canard…

Un autre document intéressant, issu du questionnaire adressé aux enseignants de l’Académie de Lille (circulaire de mai 1920, Académie de Lille Source BDIC), vient de l’instituteur de l’école des garçons de Beaurainville, à quelques kilomètres de Saint Nicolas Beaumerie.

Il raconte aussi la « très grande camaraderie, enfants choyés par les britanniques. Un bienfaiteur des écoles (je dirai même de la population au cours de l’épidémie de grippe) : le Prince Duleep Singh (fils du maharadjah Pertap Singh d’Idar ?) Hindou, area-commandant pour le compte de l’armée anglaise. A organisé (noël 1918) pour les écoles de Beaurainville et Lespinoy, au théâtre du camp, une fête inoubliable qui lui a coûté quelques milliers de francs. Au 25-12-1919, bien que démobilisé et retourné en Angleterre, a envoyé à nos écolières et écoliers d’énormes colis de friandises. A renouvelé ses largesses pécuniaires au cours d’une visite qu’il a faite au titre civil en avril dernier, à ses amis de nos écoles. A doté gracieusement l’école des garçons du préau qui lui manquait depuis …toujours. Pour nos enfants, le Major Duleep-Singh est « le bon Prince. »

Après recherche, et comme la généalogie est aussi une histoire de phonétique, je pense que Duleep Singh, le bon prince bienfaiteur des écoles, est en fait Daulat Singh, fils adoptif du Maharaja Pratap Singh cité plus haut.

Colonel His Highness Maharaja of Idar, Daulat Singh

Daulat Singh, fils adoptif du Maharaja Pertap Singh

Source image : http://www.indianrajputs.com/pictures.php?page=14

Autres lectures :

Yann HODICQ chemins de mémoire,

L’homme, ou pas, de l’année 1916 sur Mémoires de pierre Monument au maréchal Douglas HAIG

Tagged with: ,
Publié dans Histoires du Pas-de-Calais 14-18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories
Follow Mémoire d'histoires on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :