Merville Calonne Evacués 1918

Vous trouverez à la suite le récit de l’enseignant de Calonne-sur-la-Lys (62) et celui d’ Haverskerque (59), suite aux questions posées sur l’occupation pendant la grande guerre (questionnaire de l’ Académie de Lille 1920), et une liste de civils évacués de Merville (59) après l’offensive allemande d’avril 1918, évacuation vers Lille et la Belgique.

L’instituteur de Calonne-sur-la-Lys (Ecole publique de garçons) raconte l’occupation allemande et alliée, l’évacuation des civils, les rapports soldats alliés – enfants. Voir le questionnaire auquel il répond à ce lien: Académie de Lille 1GM source BDIC . 

 « A. Territoire occupé par les armées allemandes.

  • Les Allemands ont pris possession du village le 12 avril 1918.
  • La prise de possession a eu lieu après un bombardement de 4 jours. Des combats sanglants ont eu lieu sur le territoire de la commune entre les Allemands et les Ecossais. Les Portugais avaient fui, à la débandade, le 10 avril.
  • Presque tous les habitants avaient quitté le village le 10 et le 11 : quarante environ sont restés ; trois ont été tués aux bombardements du 13 – un enfant de 8 ans a reçu au menton un coup de baïonnette d’un soldat allemand qu’il dénonçait à son grand-père comme lui ayant volé du cuir : la cicatrice de la blessure est encore visible. Les habitants restés dans la commune ont été évacués, par l’autorité, en Belgique ou dans le Nord. Ils n’ont pas été malmenés pendant les huit jours qui ont précédé leur évacuation. La commune de Calonne-sur-la-Lys, soumise à un bombardement intense et réciproque, qui a duré jusqu’en août, a été complètement détruite.
calonne

Calonne-sur-la-Lys après l’invasion, grande rue parallèle à la vieille Lys

 En voyant les vivres accumulés à Calonne et dans la région, un officier allemand a dit à un de nos concitoyens « Nous sommes perdus : la famine n’existe pas en France, comme on nous l’affirme en haut lieu ».

B. Territoire occupé par les armées françaises et alliés, généralités

  • Troupes anglaises de la métropole et des dominions, et troupes portugaises.
  • Oui, vers Merville et Lestrem, en octobre 1914 – à Calonne même, en 1918 (avril)
  • Les rapports avec les troupes alliés ont été excellents. Les enfants ont cependant contracté l’habitude de fumer la cigarette (cette mauvaise habitude tend à disparaître) ; ils aimaient à se rapprocher des soldats alliés, en général, très généreux pour eux (chocolat, tabac, argent, etc.).                                                       Calonne-sur-la-Lys, 27 mai 1920 L’Instituteur ( ?) »

 

L’instituteur de la commune d’ Haverskerque, commune voisine de Calonne et Merville, raconte également :

« Territoire occupé par les armées françaises et alliées – Généralités et rapports des troupes avec la population scolaire.

a- Quelles sont les troupes (alliées) qui ont occupé votre village ? Anglaises, Indiennes, Portugaises.

b- S’est-on battu dans votre région ? A quel date ? Non

c- Voyez-vous quelques particularités à noter touchant l’attitude des soldats alliés à l’égard des enfants ? des enfants à l’égard des troupes ? L’affection que les soldats anglais et écossais portaient aux enfants était à remarquer. Ils les attiraient par tous les moyens. Grande générosité, exagérée même : les enfants étaient comblés de friandises et d’argent. Dans la cour de l’école on a vu des soldats s’intéresser beaucoup aux jeux des élèves et même y prendre part. La mise en rangs, la rentrée en classe, la gymnastique faisaient la curiosité des soldats et ils regardaient les bambins avec grand plaisir. Dans les rues, sans les familles, enfants et soldats sympathisaient toujours. Que de fois on a vu des bébés dans les bras ou sur les genoux d’un soldat anglais. De son côté, l’enfant était heureux de vivre avec les troupes. Grande joie quand il en arrivait dans le pays et ennui à leur départ. En général les enfants leur étaient dévoués, ne pensaient qu’à leur faire plaisir. Ils en étaient récompensés, mais en réalité, ils étaient obligeants et aimaient beaucoup les soldats. Fiers de leur adresser la parole, de parler de la guerre, de leurs armes, ils avaient pour eux une sorte de crainte, d’estime et de confiance. A l’exercice, à la cantine, au cantonnement, partout soldats et enfants se rencontraient. Tout cela se passait principalement avec les troupes anglaises, moins de sympathie pour les portugais et les indiens.                            A Haverskerque le 30 mai 1920, l’Instituteur. »

Refugiés de Merville Bataille de la Lys avril 1918

Réfugiés de Merville, avril 1918. Battle of the Lys Copyright: © IWM (Q 358)

 

La prise de possession du village de Calonne par les Allemands, racontée plus haut, se fait suite à la bataille de La Lys (avril 1918). Comme le dit l’enseignant, les habitants ont été évacués par l’autorité militaire, le nom de quelques-uns figure dans un dossier aux archives municipales de Lille (voir l’article source:     Evacuation Plaine de la Lys )

Un départ vers la Belgique le 29 mai 1918, via un court transit à Lille.

Je vous joins une transcription de ce dossier, PATRONYMES:

(légende des couleurs :
liste d’arrivée à Lille le 22 avril et liste de départ vers la Belgique le 29 mai
– liste d’arrivée à Lille
liste de départ vers la Belgique)

Liste des évacués arrivés le 22/04/1918 à Lille provenant de Merville
WEEXSTEEN Jules 1855 rue du Sec-Arembault Merville
CRINQUETTE Louise 1846 rue Gde-Chaussée
WESLYNCK Sylvie 1839 rue des Tours
CLAY Germaine 1874  »
CLAY Auguste 1907  »
WALLET Joséphine 1851 Prieuré
DHAINE Cyrille 1843 rue Gde-Chaussée

BULARD née DUHAN Cécile 1876 rue de Bouvines
BOURDON François 1851 rue Gde-Chaussée
CRETON Théodore 1858 rue Gde-Chaussée
DHAINE Achille 1854 rue de Bouvines
DHAINE née CAEROUTE Marie 1859 « 
DHAINE Thérèse 1899 « 
DHAINE Geneviève 1901 « 
LAUWITE née DHAINE Jeanne 1889 « 
LAUWITE Raymond 1911 « 
LAUWITE Madeleine 1913 « 
LAUWITE Agnès 1917 « 

Provenant de Calonne-sur-la-Lys

BREHON Adeline 80 ans rue de la Barre (sœurs de charité)
RION Louis Jean Bapt, 1840 rue de l’arbrisseau

merville

Merville, 1918, un coin du village autour du canal bombardé, source BDIC.

Tagged with: , , , , ,
Publié dans Evacuation Occupation 1GM Plaine de la Lys

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories
Follow Mémoire d'histoires on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :