Civils MplFrance Estaires 1914

Ou quand les mentions « Morts pour la France » ont été oubliées! L’inscription de la mention « Mort pour la France » dans les actes de décès, fait suite à la loi du 2 juillet 1915, et concerne les militaires ou civils tués à l’ennemi ou morts dans des circonstances se rapportant à la guerre. Ci-dessous, vous trouverez le 2ème article de cette loi et un exemple de ce qui a  été fait, en marge des actes dans les registres de la commune d’Estaires. (Article associé : Réparation pour civils oubliés .)

 

estaires

Monument aux morts Estaires

Article 2. ― En ce qui concerne les militaires ou civils tués ou morts dans les circonstances prévues par l’article 1er, depuis le 2 août 1914 et dont l’acte de décès ne contiendrait pas, par erreur, omission ou toute autre cause, la susdite mention, l’officier de l’état civil devra, sur avis favorable de l’autorité militaire, inscrire en marge des actes de décès les mots : « Mort pour la France. »  Il en sera de même pour les actes qui, par erreur ou omission, ne contiendraient pas cette mention.

  • Du rôle de l’autorité militaire et de l’autorité administrative ? (Maire et officier de l’état civil), de la famille?, des éléments à ce lien source: Forum 14-18. Il faut distinguer ce qui concerne les actes postérieurs à la loi du 2 juillet 1915 et les actes antérieurs à la loi du 2 juillet 1915.
  • Voir aussi l’article des Archives départementales du 62 : Le 2 juillet 1915 : « Mort pour la France »

Cas des civils morts lors du massacre du pont d’Estaires, ou pont de la Lys, commune de La Gorgue, où j’ai grandi. Les historiens divergent sur le nombre de civils morts ce 11 octobre 1914, je me suis donc attachée à consulter les registres de décès, pour compléter mes informations.

Pour rappel, ce massacre est abordé à ce lien : Violences aux civils en octobre 1914 . Des évacués de la  région lilloise, des estairois et gorguillons ont servi de bouclier humain aux allemands. Ils les ont placés côte à côte le long du pont, les civils ont alors été mitraillés par les soldats français lorsque les troupes allemandes le franchissaient.

Je vous livre à la suite des extraits des registres de décès de la commune d’Estaires (et non La Gorgue) où ils ont été consignés en automne 1914. (Source AD59)

D’abord ceux des Inconnus, néanmoins une description détaillée physique, et qui permet pour l’un de dire qu’il était lillois:

inconnu

Inconnu décédé au Pont d’Estaires

inconnu 2

Inconnu décédé au Pont d’Estaires

inconnu3

Inconnu décédé au pont d’Estaires

inconnu4

Inconnu lillois certainement, aux initiales CL, bourse avec son or

inconnu5

Inconnu décédé au Pont d’Estaires

inconnu6

Inconnu décédé au Pont d’Estaires

Je vous passe les autres actes de décès, certains ont été transcrits en marge d’autres, certains ont la mention « Mort pour la France », d’autres non, les noms des civils sont inscrits sur le monument aux morts des communes.

Les noms trouvés dans les registres de décès, morts le 11 octobre 1914:

  • BLONDEL Léonie née à Lestrem, MaM Estaires
  • BLONDEL Désiré né à Sailly-sur-la-Lys, mention MplF 27-04- 1916
  • CAPPELLE Jules né à La Gorgue, MaM Estaires – CARLE Gustave né à La Gorgue, MaM Estaires – LEROY Henri né à La Gorgue, mention MplF 27-04-1916, MaM  La Gorgue – BAUDELET Louis né à La Gorgue, mention MplF 25-08-1921, MaM La Gorgue
  • HENNEBELLE Gustave né à Estaires, MaM Estaires – MARMUSE Jean- Baptiste né à Estaires, MaM Estaires – BLANQUART Jean-Baptiste Louis né à Estaires, mention MplF,  MaM Estaires, acte de décès ci-dessous:
BLANQUART Jean Baptiste Louis MaM Estaires

BLANQUART Jean Baptiste Louis, civil Mort pour la France le 11 octobre 1914, jugement du 27-04- 1916

  • LESTAMPS Augustine née à Neuf-Berquin, MaM Estaires
  • LEENKNECHT Jérôme né à Roubaix, mention MplF 11-08-1921, MaM? – PICAVET Emile né à Roubaix, mention MplF 27-04-1916, livre d’or Roubaix:
roubaix

Civil évacué de Roubaix, MplF, le doute est permis…acte de violence commis par l’ennemi, la balle est française.

  • DELHEYE Adolphe né à Tourcoing, mention MplF 23-6-1923, livre d’or Roubaix:
sans-titre

Civil évacué de Tourcoing, MplF, mitraillé pour protéger le passage des troupes…par qui? le doute est permis, la balle est française.

Seuls les deux derniers, de Roubaix et Tourcoing, sont référencés sur le site Mémoire des hommes et les livres d’or de la commune.

 Je m’interroge , pourquoi ces civils qui sont tous morts de la même façon et dont certains ont une mention « Mort pour la France » par jugement déclaratif  de décès ne figurent pas tous sur le site Mémoire des hommes? et sur les livres d’or des communes? Pourquoi n’ont-ils pas tous la mention « Mort pour la France »? Fait de l’autorité militaire? de l’autorité administrative? de la famille?

Un évènement déplorable, honteux? qui mérite d’être réparé…

est 11 octobre

Bouclier vivant, Estaires 11 octobre 1914, source Gallica, bulletin paroissial de la commune d’Estaires

Extrait :

« L’invasion – le dimanche 11 octobre – Les cavaliers et les cyclistes, qui les escortaient, s’arrêtent en face de la maison DUCARIN et ordonnent à toutes leurs victimes, elles étaient vingt environ, d’aller se placer le long du parapet gauche du pont, côte à côte, c’était là le projet infernal de ces lâches assassins. Ils voulaient se faire un bouclier vivant contre les balles françaises. Le geste des Prussiens révéla, à tous l’horreur de leur situation. Les Français étaient là, sur la gauche du pont, dans les fabriques, embusqués de long de la rive et c’était eux français, qui allaient faciliter le passage de l’ennemi et périr sous les balles françaises. C’était la mort inévitable, la mort la plus épouvantable. Les soldats français, cachés dans le tissage LEFRANCQ, à 50 mètres du pont, durent frémir d’horreur et de rage à la vue des victimes que la lâcheté de l’ennemi jetait sous le feu de leurs mitrailleuses. »

Voir aussi l’invasion allemande de l’automne 1914 racontée à ce lien : Estaires: l’invasion allemande, page Facebook

Les noms trouvés dans les registres de décès morts le 12 octobre 1914:

  • MILLE Emile né à La Gorgue
  • BURLIN Eugène né à Roubaix, mort « victime des évènements de guerre », et non MplF, mention 18-06-1920

Autres victimes de l’invasion allemande (que quelques jours!) d’octobre, noms cités plus haut, à Estaires, confirmés par l’écrit dans le bulletin paroissial de la commune du 6 août 1916, vue ci-dessous:

  • BOUREL Marguerite née à Estaires, MplF le 13 octobre 1914, par suite de blessures de guerre (mention Site Mémoire des hommes)
  • FRANçOIS Joseph, né à Estaires
  • PREVOST Emile, né à Estaires, tous les 3 sur le Mam Estaires
  • SPANNUIT Aloïse, né à Proven, résidant à Erquinghem-Lys
  • VIEREN Charles
civils

Habitants victimes de la guerre au moment de l’invasion allemande, Estaires.

 

Publicités
Tagged with:
Publié dans Evacuation Occupation 1GM Plaine de la Lys
One comment on “Civils MplFrance Estaires 1914
  1. jmg013 dit :

    L’article est intéressant et traite d’un sujet rarement évoqué : les horreurs commises par les Français. Il me semble en effet que les plus barbares ont été les Français qui ont tiré sur leurs compatriotes.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories
Follow Mémoire d'histoires on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :