Evacués Plaine de la Lys 1918

La Plaine de la Lys (Flandre – Artois) est la terre de mes ancêtres maternels. Ce qui suit concerne la transcription de documents visibles aux Archives Municipales de Lille et l’indexation inédite de noms de civils évacués par l’Autorité allemande en avril 1918 vers Lille (en quarantaine) puis la Belgique en mai 1918.

Un rappel en carte,  de l’évolution de la dernière offensive allemande, dite Georgette, du 9 au 30 avril 1918. Avant la Bataille de la Lys, les communes à gauche de la ligne de front sont sous occupation britannique.

Offensive allemande d' avril 1918. Flandres

Situation approximative du front du 9 au 30 avril 1918, source BnF Gallica.

 

Le dossier transcrit :

Evacuation des habitants de la ligne de feu (Estaires, Merville, La Gorgue, Lestrem, Laventie…) correspondance, listes nominatives des évacués arrivés à Lille, listes de logements réquisitionnés pour les accueillir. Date : 1918 (Cote : 4H/95 Archives municipales de Lille ).

Avec l’aide de Francine, généalogiste bénévole, qui a pris les clichés, je peux vous proposer aujourd’hui des listes nominatives des évacués des communes nouvellement sous occupation allemande, lors de la Bataille de la Lys, en avril 1918. (Suivre les publications qui sont faites par commune, avec pour certaines une évocation de la première offensive allemande d’octobre 1914)

Les villes ont été détruites par cette offensive. L’exode des populations s’est fait de manière individuelle par charrettes, ou organisé par les autorités dans des wagons à bestiaux via la Normandie entre autre (Voir le récit transcrit sur l’exode des flandres.).

Le Général Chef de la Mission Militaire Française (attachée à l’Armée britannique) est chargé du Service des évacuations. En raison de leur proximité de la ligne de feu, les communes de St Jans-Cappel, Berthen, Flètre, Caestre, Borre, Morbecque, Pradelles, Strazeele, Hazebrouck, Haverskerque, Boeschèpe, Eecke, Godewaersvelde et Steenvoorde sont évacuées.

Colonne de réfugiés lors de la Bataille de la Lys Avril 1918

Colonne de réfugiés lors de la Bataille de la Lys Avril 1918. Original Source: © IWM (Q 357)

 

 

Les communes nouvellement occupées par l’ennemi à la suite de l’attaque du 9 avril 1918 (propos du Préfet du Nord) sont Armentières, Bois-Grenier, La Chapelle d’Armentières, Erquinghem-Lys, Houplines, Bailleul, Steenwerck, Nieppe, Merris, Méteren, Vieux-Berquin, Le Doulieu, Estaires, La Gorgue, Merville et Neuf-Berquin. C’est donc l’Autorité Militaire allemande qui gère l’évacuation de ces communes.

Lille gare, sous occupation allemande.

Gare de Lille, occupation allemande pendant la Grande Guerre. © Bibliothèque municipale de Lille . 

 

Les habitants qui n’ont pu quitté la zone, essentiellement des personnes âgées, femmes, enfants, sont évacués à Lille, après recensement des logements disponibles susceptibles d’accueillir les réfugiés, ou meublés réquisitionnés par l’Autorité allemande .  Ces évacués possèdent une carte de séjour. On trouve dans cette cote les listes d’arrivée à Lille le 22 avril, le 24 avril, le 1 mai. La plupart des évacués vont quitter Lille, où ils étaient en quarantaine, pour être dirigés vers la Belgique, par 2 trains, le 29 mai 1918, quelques-uns vont rester sur Lille (dont hôpitaux), d’autres ne laisseront pas de trace administrative…Certains évacués ajoutés à la liste de  départ sont amenés par la Croix-Rouge.

==> Dossier des Archives compliqué à exploiter! et qui nécessite d’autres lectures…

Dans ce dossier, la commune de Sailly-sur-la-lys, est celle qui a le plus de civils déplacés, lors de cette évacuation de la ligne de feu, suite à l’offensive allemande. Refus de quitter la commune malgré l’invasion d’octobre 1914 et la proximité du front?

L’instituteur de Fleurbaix raconte, dans son récit en 1920 (source BDIC – Académie de Lille), que la commune avait déjà fait l’objet de 2 évacuations successives, 500 habitants environ, en grande partie des femmes avec leurs enfants. Ce qui peut expliquer l’absence de noms d’évacués de cette commune? Ou alors des sources autres à chercher aux Archives départementales du Pas-de-Calais, comme pour la commune de Laventie et les autres communes du Pas-de-Calais limitrophes nouvellement occupées?

Sources : Archives Municipales de Lille – Gallica BnF – Bibliothèque de documentation internationale – Archives Nationales

Tagged with: , , , , ,
Publié dans Evacuation Occupation 1GM Plaine de la Lys

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories
Follow Mémoire d'histoires on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :